Genève

«Ce sont surtout les femmes qui perpétuent les excisions»

ENTRETIEN – Chaque année, deux millions de fillettes sont menacées d’excision. Mais d’autres pratiques traditionnelles néfastes persistent également. La violence envers les femmes fait l’objet d’une conférence lundi.

«Il y a plus de vingt ans, Edmond Kaiser (fondateur de Terre des hommes, ndlr) m’a fait voir un film sur l’excision, se souvient Berhane Ras-Work. Je viens d’Ethiopie, pays concerné, mais j’ai eu un choc.» En 1984, elle participait à la conférence d’une vingtaine de pays africains sur les mutilations génitales féminines (MGF). Le Comité interafricain sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des enfants et des femmes (CIAF)

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion