Actualité

L’Egypte, une halte précaire pour les migrants africains

REPORTAGE – Les pays du Maghreb jouent le rôle de terres d’accueil pour des milliers de migrants africains subsahariens. Certains entrevoient leur avenir en Occident. Apatrides provisoires, ils survivent souvent dans des conditions misérables.

Une main tend un formulaire à travers des barreaux qui protègent une fenêtre. En ce matin d’avril, une cinquantaine d’Africains attendent dans l’arrière-cour des bureaux de Caritas-Egypte. Réfugiés politiques, requérants d’asile ou sans-papiers, ils attendent leur tour. Pour solliciter une aide financière ou une visite médicale. «Dans les périodes de forte affluence, nous pouvons avoir à traiter quarante nouveaux cas et cent cinquante demandes de consultation médicale par jour», explique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion