Genève

Uber, mobilisation en pause

Les conducteurs et conductrices d’Uber à Genève ont décidé de renoncer à la manifestation annoncée ce mercredi.
Pour Uber, gagner du temps c’est de l’argent
Uber est utilisé par un client à Genève. KEYSTONE.
Manifestation

Réuni·es en assemblée lundi, les conducteurs et conductrices d’Uber à Genève ont décidé de renoncer à la manifestation annoncée ce mercredi. «Dans une optique d’apaisement, le personnel a voté la suspension de la mobilisation, à condition que les engagements d’Uber en matière de paiement des salaires de l’été se concrétisent», précise Umberto Bandiera, syndicaliste au SIT.

Une condition préalable pour continuer les négociations entamées dans le cadre d’une réunion tripartite jeudi passé, laquelle a réuni les syndicats, Uber et MITC Mobility, et les services de la conseillère d’Etat Fabienne Fischer. Les employé·es attendent une avancée claire d’ici à la fin de la semaine, sans quoi la mobilisation pourrait aussitôt reprendre.

Régions Genève Maude Jaquet Manifestation

Dossier Complet

Le modèle Uber remis en question

mercredi 13 juillet 2022
Une nouvelle saga Uber a débuté le 3 juin au bout du lac Léman: le Tribunal fédéral a donné raison au canton de Genève, les conducteurs et conductrices de la multinationale ne sont pas des...

Connexion