Scène

La puissance du vivant

La vie l’emporte sur la mort dans Le Colibri, mis en scène par Joan Mompart à Am Stram Gram. Le texte d’Elisa Shua Dusapin y alterne avec des parties musicales.
La puissance du vivant
Célestin demeure pensif tandis que son frère Célin est venu lui rendre visite dans son imaginaire. SOFI NADLER
Théâtre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion