Neuchâtel

Neuchâtel met les «marchands de malheur» au pilori

Les thérapies de conversion qui visent notamment la communauté LGBTQ+ doivent être bannies dans le canton de Neuchâtel. La guerre leur est désormais déclarée.
Neuchâtel met les «marchands de malheur» au pilori
«De la fierté d’être né•es ainsi» proclamait une pancarte lors d’un défilé LGBTQ+ en juillet 2019 à Ge-nève. KEYSTONE
Grand Conseil

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion