Livres

Brutalité d’Etat

Avec Les Dévastés, Théodora Dimova montre l’irruption de la brutalité d’Etat dans la vie familiale.
Brutalité d’Etat
Roman

Sofia, 1er février 2016. Théodora Dimova assiste à un hommage aux victimes de la dictature. Cette cérémonie est à l’origine des Dévastés, son dernier roman traduit en français, une fiction sur fond de réalité historique précisément documentée. Le récit s’articule autour d’une date, le 4 septembre 1944, lorsqu’un coup d’Etat a lieu en Bulgarie sous l’impulsion de l’Armée rouge. Trois femmes se retrouvent au bord d’une fosse commune où gisent les corps

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion