Neuchâtel

Un tortillard bientôt à l’heure

La ligne ferroviaire entre le Haut du canton de Neuchâtel et la France voisine veut draguer les pendulaires. Une résolution en ce sens a été paraphée à fin décembre.
Brouillon auto 351
La ligne des Horlogers pourrait connaître une nouvelle jeunesse dans une zone marquée par des flux frontaliers toujours plus constants. KEYSTONE
Neuchâtel

Vieux serpent de mer des Montagnes neuchâteloises et des villes de France voisine (Morteau, Besançon), la ligne ferroviaire franco-suisse dite «des Horlogers» pourrait bientôt retrouver une certaine vitalité dans une zone où les flux frontaliers sont toujours plus constants. A défaut d’une offre jusqu’ici convaincante, les pendulaires continuent d’emprunter la route aux heures de pointe, au grand désespoir des riverains qui ne supportent plus, et depuis fort longtemps déjà, les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion