Livres

Beckett au tire-fesses

Une petite station de ski dans les Grisons. Paul et Georg attendent les skieurs en ce début de saison poussive et tuent le temps en jouant aux cartes, pelletant le peu de neige fraîchement tombée.
Beckett au tire-fesses
Roman

Il faudrait d’abord parler de la traductrice Camille Luscher qui est parvenue, à l’instar de Ramuz en son temps, à forger une langue artificielle capable d’exprimer une oralité littéraire d’apparence rurale et authentiquement helvétique. Elle excelle, depuis quatre romans déjà, à transposer l’allemand hybride de l’auteur grison Arno Camenisch en un français inventif et polyphonique mâtiné de régionalismes ou d’argotismes savoureux. Nous voilà cette fois face à La dernière neige,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion