Livres

A ceux qui sont venus

Prix suisse de littérature 2018, Maiser de Fabiano Alborghetti épouse l’histoire de l’immigration italienne au Tessin.
A ceux qui sont venus
Né en 1970 à Milan, le poète versifie l’humble épopée helvétique d’un «mangeur de maïs». Une saisissante reconstitution lyrique et historique. LADINA BISCHOF
Poème romanesque

«Mon écriture n’est pas spéculative, elle est connectée au monde», affirmait le poète rencontré en 2018. Maiser, publié en italien, venait de recevoir un Prix suisse de littérature. Un roman en vers que l’on découvre aujourd’hui en français dans la traduction de Christophe Mileschi, où ce rapport rigoureux au réel passe par une veine lyrique aussi maîtrisée que documentée, forme de «poésie-reportage» redonnant souffle aux voix oubliées de l’exil. Milanais

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion