Neuchâtel

L’aide aux proches enfin compensée

Neuchâtel reconnait la fatigue des proches aidant·es en leur accordant désormais des congés payés dans la fonction publique. Dix jours pour souffler par an.
L’aide aux proches enfin compensée
Les proches aidant·es du canton de Neuchâtel voient leurs sacrifices pris enfin en considération. KEYSTONE
Santé

Prenant sur leur temps libre et leurs épaules la charge d’un parent à la mobilité réduite ou d’un enfant accidenté ou souffrant d’une maladie incurable, les employé·es du secteur public et parapublic du canton de Neuchâtel pourront respirer durant leur phase sous l’eau. Le Conseil d’Etat a décidé mercredi d’endosser la nouvelle loi fédérale sur l’amélioration de la conciliation entre activité professionnelle et prise en charge de proches, texte entré

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion