Neuchâtel

Les EMS redoutent des restrictions

Les établissements médicaux-sociaux neuchâtelois courbent l’échine, mais ne rompent pas. Des mises en quarantaine pourraient toutefois changer la donne.
Les EMS redoutent des restrictions
Des effectifs sous tension dans les EMS neuchâtelois à l’approche d’un hiver compliqué. KEYSTONE
Covid-19

«Ma principale crainte est qu’un changement des règles sanitaires oblige des cas contacts immunisés, vaccinés ou guéris à devoir aussi se mettre en quarantaine», s’exclame au Courrier Fabienne Wyss Kübler, secrétaire générale de l’Association neuchâteloise des établissements et maisons pour personnes âgées. Dans ce cas-là, ajoute-t-elle, «nous pourrions revivre l’horreur du pic de la deuxième vague de la pandémie, survenu à fin octobre de l’année passée, où parfois jusqu’à 60%

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion