Vaud

Lausanne, une ville «agile» qui sait s’adapter

Le Programme de législature de Lausanne veut concilier des ambitions jugées parfois contradictoires.
Lausanne, une ville «agile» qui sait s’adapter
Pierre-Antoine Hildbrand et Grégoire ­Junod (de g. à dr.) lors d’une séance du Conseil communal: Lausanne veut s’adapter, grandir, rassembler ces cinq prochaines ­années. KEYSTONE/ARCHIVES
Politique

«J’espère que je n’ai oublié personne»: cette phrase termine parfois des salutations officielles lors d’une rencontre. Elle aurait pu venir à l’esprit hier en écoutant la présentation du programme de législature (2021-2026) de la Municipalité de Lausanne par le syndic Grégoire Junod. Difficile de faire plus inclusif, oserait-on relever, d’autant plus que les soucis financiers ne sont guère mis en exergue, voire carrément pas mentionnés alors que la presse était

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion