Suisse

Des soignants qu’il faut mieux soigner

Le peuple veut de meilleurs salaires et horaires pour le personnel infirmier. La mise en œuvre sera ardue.
Des soignants qu’il faut mieux soigner
L’ASI et sa présidente Sophie Ley (à droite) ont obtenu un succès rare en 130 ans d’existence de l’initiative populaire en Suisse. KEYSTONE/Peter Klaunzer
Santé

Les soignants méritent d’être mieux soignés. C’est le message délivré par le peuple suisse en acceptant à une confortable majorité (61% de oui) l’initiative populaire sur les soins infirmiers. Seul Appenzell Rhodes-Intérieures a dit non au texte. En 130 ans d’existence de cet outil démocratique, ce n’est que la 24e initiative populaire acceptée en votation. Présidente de l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI), Sophie Ley avait donc toutes les raisons

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion