Vaud

Pression des collectifs antiracistes

Le bras de fer est engagé entre les collectifs antiracistes et les autorités.
Pression des collectifs antiracistes
Rassemblement «Pour Mike et contre les violences policières», le samedi 31 octobre 2020 à Lausanne. KEYSTONE
Violences policières

Le collectif vaudois Kiboko – composé de personnes concernées par le racisme anti-Noirs – et vingt-huit autres associations et mouvements politiques reviennent à la charge sur les violences policières. Regrettant que «la police continue à tuer des personnes noires en toute impunité», la coalition a adressé le 12 novembre un argumentaire aux autorités politiques. Un texte écrit avec le soutien d’experts juridiques, affirme-t-elle. Quatre revendications Pour rappel, en juillet 2020, une lettre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion