Scène

Le lucre, comme un goût de poison

Fable indémodable, La visite de la vieille dame de Dürrenmatt est ­donnée dès ce soir au théâtre de  Vidy, à Lausanne, dans la mise en scène de l’Allemand Nicolas Stemann.
Le lucre, comme un goût de poison
Nicolas Stemann laisse «une bonne place à l’énergie et à une forme de désinvolture dans le jeu, qui frise le sarcasme». ZOÉ AUBRY
Théâtre de Vidy

Le bien-être d’une population contre la mort commanditée d’un homme. L’entreprise est meurtrière, mais elle est menée de façon comique par Friedrich Dürrenmatt dans La visite de la vieille dame. Une pièce culte de l’auteur alémanique, créée à Zurich en 1956 et, depuis, succès mondial. A cela, une explication: l’œuvre évoque le goût du lucre propre à toutes les sociétés et à toutes les époques. Une vieille dame, Claire Zahanassian,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion