Transmission: une légère évolution

Si l’écrasante majorité des domaines sont dirigés en Suisse par des hommes, une lente évolution a lieu. En 2011, elles étaient 2734 à diriger un domaine, soit 4,7%. Aujourd’hui, elles sont environ 6%. Ce chiffre inclut les cas où le domaine est transféré à l’épouse lorsque l’exploitant atteint l’âge de l’AVS et ne peut plus toucher les paiements directs. A Genève, la part de femmes cheffes d’exploitation bénéficiant des paiements

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion