Arts plastiques

Lire, délire

A Bâle, le Musée Tinguely accueille les «Ecrits de l’art brut», ces chants du signe nés de la marge. Beau comme un langage sans grammaire.
Lire, délire
Les œuvres de Pascal Vonlanthen, comme autant d’interrogations écrites. CREAHM VILLARS SUR GLÂNE
Art Brut

Les langues de l’irraisonnable, ici, se délient. C’est un abécédaire de la folie où l’œil, avide de sens, s’épuise en déchiffrements puis consent à la contemplation. Oui, c’est à de nouvelles lectures de l’art brut que convie le Musée Tinguely de Bâle, à l’enseigne de son exposition temporaire tout juste vernie. Passant devant les engrenages tintamarresques des formidables Klamauk et Utopia échafaudés par Tinguely, on se demande ce que viennent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion