Histoire

Le douloureux héritage de l’esclavage

Pratiqué depuis l’Antiquité, le travail forcé a déteint sur les conceptions et pratiques du travail moderne.
Le douloureux héritage de l’esclavage
Esclaves dans un champ de coton au XIXe siècle. Malgré son abolition, l’esclavage a survécu sous diverses formes, comme au Xinjiang (Chine), où des Ouïghours ont été enrôlés dans un vaste «programme coercitif» de ramassage du coton, selon plusieurs organisations de défense des droits humains. DR/KEYSTONE
Travail

«Non à l’esclavage! Rendez-nous nos salaires!» «Livreur, c’est une nouvelle forme d’esclavage!» «C’est de l’esclavage salarié!» «C’est l’esclavage des temps modernes!» Depuis le développement de l’ubérisation, l’expression «esclavage» revient régulièrement dans les médias et est brandie par les syndicats. Son image puissante est appliquée aux mondes précaires de l’ubérisation, mais aussi de la sous-traitance ou encore du nettoyage. La référence historique est évidemment symbolique. Elle montre combien l’esclavage, et en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion