Vaud

Le «corbeau» se montre intraitable

Premier jour du procès de Fabien Dunand pour calomnie et menaces alarmant la population.
Le «corbeau» se montre intraitable
Sur la ­pollution de l’eau de la nappe phréatique de Bioley-­Orjulaz, Fabien ­Dunand ne ­démord pas. KEYSTONE/Jean-Christophe Bott
Justice 

Si quelqu’un pensait qu’une conciliation serait possible dans ce procès hors norme, il n’aurait pas eu besoin de pénétrer dans la salle ­d’audience pour déchanter. Lorsque l’ancienne conseillère d’Etat vaudoise Jacqueline de Quattro a voulu serrer la main de Fabien Dunand, ce dernier a clairement refusé. Le ton était donné. Ancien rédacteur en chef de 24 heures, devenu conseiller en communication, au service notamment du leader de l’immobilier Bernard Nicod, Fabien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion