Solidarité

Serbes et Kosovars les nerfs à vif

La population du Nord du Kosovo s’oppose au gouvernement de Pristina sur fond de tensions avec la Serbie.
Serbes et Kosovars les nerfs à vif
"Nous ne nous rendrons pas", affirme ce graffiti de la carte du Kosovo avec les armes et le drapeau de la Serbie, dans la ville de Mitrovica, située dans la partie nord du Kosovo, où la population d'origine serbe est majoritaire. KEYSTONE
Balkans

Dans le Nord du Kosovo, l’ambiance est rarement apaisée. Mais depuis le 20 septembre, la pression ne semble pas vouloir redescendre. Tout a commencé quand Pristina a décidé d’imposer aux véhicules arrivant de Serbie la pose de plaques d’immatriculation temporaires. Une mesure qui s’inscrit dans la politique de «réciprocité» que tente d’imposer le gouvernement d’Albin Kurti depuis son arrivée au pouvoir au printemps 2021. Belgrade demande en effet aux véhicules immatriculés

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion