Suisse

«Je n’osais plus me dire infirmière»

Des cantons proposent des programmes pour réinsérer le personnel infirmier qui a cessé de pratiquer.
«Je n’osais plus me dire infirmière»
Après une longue pause, de nombreux infirmiers et infirmières se forment pour réintégrer le métier. KEYSTONE
Santé

«Après une longue pause dans le métier, je m’interdisais de travailler dans les soins. Je n’étais plus dans le coup et n’osais plus me dire infirmière.» Formée à l’école en soins infirmiers de Sion, Agnès Fumeaux fait partie de ces personnes qui ont fait le choix de se réinsérer dans une profession qui peine parfois à recruter. L’initiative soumise au peuple le 28 novembre vise notamment à rendre le métier plus

 

Cet article est paru dans La Liberté.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion