Neuchâtel

La fusion comme ultima ratio

Sur la lancée du grand Neuchâtel, plusieurs communes songent à fusionner. Forcées par des destins qui les dépassent.
La fusion comme ultima ratio
Après le Val-de-Ruz, le Val-de-Travers et le grand Neuchâtel, d’autres communes veulent tenter la fusion. KEYSTONE
Communes

La fusionnite redevient un mal nécessaire dans le canton de Neuchâtel. A l’est du chef-lieu, plusieurs communes de la région de l’Entre-deux-Lacs ont décidé de se lancer de nouveau à l’eau. Les autorités d’Hauterive ont tout d’abord donné le feu vert lundi à la mise sur pied d’un comité de pilotage pour fusionner avec les communes de La Tène, de Saint-Blaise et d’Enges. Un projet qui pourrait être ficelé d’ici

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion