Suisse

Le débat sur la fiscalité n’est pas clos

Deux tiers des Suisses rejettent l’initiative qui voulait taxer les plus riches. La gauche ne désarme pas.
Le débat sur la fiscalité n’est pas clos
Thomas Bruchez, le vice-président des Jeunes socialistes, prend la mesure du naufrage de l’initiative: aucun canton ne l’accepte. KEYSTONE/Anthony Anex
Initiative

Dans la banlieue de Berne, les Jeunes socialistes collent des post-it sur un tableau. Chaque papier jaune incarne une commune qui a accepté l’initiative «99%». Elles ne sont pas nombreuses et surtout romandes. Les villes de Fribourg, Lausanne et La Chaux-de-Fonds y rejoignent plusieurs localités jurassiennes. Le résultat est clair. Tous les cantons ont dit non. Au total, ce sont près des deux tiers des Suisses qui ont refusé de taxer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion