Arts plastiques

Emmeneger, l’homme de l’ombre

A Lausanne, la Fondation de l’Hermitage met en lumière l’œuvre du Lucernois Hans Emmenegger, peintre majeur et pourtant méconnu.
L’homme de l’ombre 1
"Pâturage ensoleillé" (1904). PHOTO: Monique et Peter Sommer/Collection d’art de la Confédération, Office fédéral de la culture
Beaux-arts

Il était l’ami de Cuno Amiet, Giovanni Giacometti ou de Max Buri. Comme eux, il présentait ses œuvres dans les expositions et les salons les plus courus de Suisse et d’Europe. Et pourtant l’Histoire ne l’a quasiment pas retenu – spécialement du côté francophone de la Sarine. C’est un fait injuste et difficilement explicable, mais c’est ainsi: Hans Emmenegger est un artiste demeuré dans l’obscurité. Ce qui n’est pas dénué

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion