Économie

La Suisse ne peut pas se passer de l’UE

La dépendance économique vis-à-vis de l’Europe est extrêmement élevée, prévient UBS.
La Suisse ne peut pas se passer de l’UE
Le destin économique de la Suisse est inextricablement lié à celui de l’Union européenne, ne serait-ce que par sa dépendance à la main-d’œuvre des frontaliers. KEYSTONE
Suisse-UE 

La Suisse pourrait être tentée de suivre l’exemple britannique et de faire cavalier seul face à l’Union européenne après l’abandon des négociations sur l’accord-cadre le 26 mai dernier. Mais «le prix en serait très élevé», estime UBS. Daniel Kalt, chef économiste, et Alessandro Bee, spécialiste des études économiques, ont détaillé la facture lors d’une visioconférence hier matin. «Sans libre circulation des travailleurs, la Suisse ne pourra que très difficilement satisfaire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion