L’économie et la droite disent niet

L’initiative dite des 99% déclenche une forte opposition, portée par les quatre principaux partis bourgeois (Vert’libéraux, Le Centre, PLR et UDC) et les milieux patronaux. Membre de la coprésidence de l’alliance, le sénateur libéral-radical Damian Müller (LU) juge que le texte alourdirait excessivement la fiscalité. «Le capital est déjà imposé quatre fois en Suisse: il s’agit des revenus du capital, des bénéfices des entreprises, des dividendes et de la fortune.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion