Égalité

La pandémie s’éloigne, les féminicides reprennent de plus belle

Selon des statistiques européennes, le nombre de féminicides est en augmentation avec le déconfinement, notamment en Espagne.
La pandémie s’éloigne, les féminicides reprennent de plus belle
La maison de Mérignac près de Bordeaux, où Chahinez Boutaa, 31ans et mère de trois enfants, a été brûlée vive par son mari le 4 mai 2021.KEYSTONE
Féminicides

Synonyme de «perte de contrôle» pour les hommes violents, le retour progressif à la vie normale a signé en Europe une reprise des féminicides. L’accalmie durant le huis clos du confinement pour lutter contre le Covid-19 était trompeuse. Leurs visages font la Une des journaux. Comme Chahinez, brûlée vive en France par son mari, ces cinq femmes tuées en trois semaines en Suède au printemps ou en Espagne, ces photographies

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion