Suisse

Des doutes sur un expert de l’asile

Un spécialiste de Berne s’informe directement au Tibet et fait craindre une influence chinoise.
Des doutes sur un expert de l’asile
Les immigrés tibétains – ici des moines lors d’une ­cérémonie ­religieuse dans le canton de Fribourg – craignent une influence chinoise ­néfaste sur les demandes d’asile en Suisse. ALAIN WICHT/ARCHIVE
Migration

Le climat s’est durci. Pour un Tibétain immigré, obtenir un statut stable en Suisse est devenu plus difficile – même si des cantons, surtout alémaniques, agissent en sens inverse. Les milieux favorables à la population himalayenne, dont des politiciens fédéraux ou cantonaux, dénoncent un tour de vis coïncidant avec l’accord de libre-échange Suisse-Chine de 2014, en raison des intérêts économiques. D’autres, comme le Conseil fédéral, insistent sur l’équilibre entre droits

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion