Économie

La BNS refuse d’ouvrir ses coffres

La banque centrale, qui distribue six milliards de bénéfices par an, ne veut pas en accorder davantage.
La BNS refuse d’ouvrir ses coffres
La politique de redistribution des bénéfices de la BNS est la bonne, a réaffirmé hier son président Thomas Jordan. KEYSTONE
Financement

Sollicitée avec toujours plus d’insistance pour contribuer aux besoins financiers du pays, la Banque nationale suisse a réaffirmé hier matin son refus sec. «La BNS distribue toute la part disponible de ses bénéfices. Elle doit constituer des réserves à la hauteur des risques très importants qu’elle prend pour assurer la stabilité des prix», a réaffirmé son président Thomas Jordan lors de la conférence de presse bisannuelle à Berne. Le responsable

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion