Suisse

Le risque de se faire aider

La pandémie a rendu visible une pauvreté qui prend de l’ampleur. De nombreux ayants droit renoncent à se faire aider de peur de perdre leur titre de séjour. Les villes s’inquiètent.
le risque de se faire aider
Les files d’attente pour obtenir de la nourriture pendant la pandémie ont marqué les esprits. Nombre de personnes dans le besoin renoncent à l’aide sociale, de peur d’être expulsées de Suisse. ALAIN WICHT
Pauvreté

Environ un quart: c’est la proportion estimée de personnes qui auraient droit à l’aide sociale en Suisse mais qui y renoncent, souvent pour ne pas être expulsées. Des villes mettent en garde contre les conséquences de ce renoncement, synonyme d’augmentation de la pauvreté. Zurich lance un projet pilote d’aide sociale «parallèle» et une initiative parlementaire fédérale demande de ne plus lier aide sociale et titre de séjour ou d’établissement. La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion