International

Le Danemark veut délocaliser l’asile

Le Parlement danois a adopté jeudi une loi lui permettant d’ouvrir des centres pour demandeur·euses d’asile dans des pays-hôtes, en dehors de l’Union européenne.
Le Danemark veut délocaliser l’asile
Le camp pour réfugié·es de Thisted, dans le Jutland. Seulement 761 personnes ont obtenu l'asile en 2019 et 600 en 2020, contre plus de 10'000 en 2015. En 2016, le Danemark a drastiquement durci les conditions d'accueil. KEYSTONE/ARCHIVES
Migration

Un centre d’asile délocalisé au Rwanda ou en Erythrée? Connu pour sa ligne très dure en matière d’immigration, le Parlement danois a adopté jeudi une loi lui permettant d’ouvrir des centres pour demandeurs d’asile, qui y seraient envoyés pendant le traitement de leur dossier et même après. Fort du soutien de la droite et de l’extrême-droite, le texte porté par le gouvernement social-démocrate a été adopté par 70 voix contre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion