Suisse

Le masque suisse se bat

Des entreprises locales veulent concurrencer la Chine dans la production des articles de protection.
Le masque suisse se bat 3
Depuis le début de la pandémie, l’équipe d’Amyna3 s’est battue pour produire de masques offrant une très haute protection. CHARLY RAPPO
Pandémie

Un masque chirurgical toutes les deux secondes: c’est le rythme de production d’Amyna3, une entreprise de Corgémont (BE) spécialisée dans cette pièce devenue indispensable en temps de pandémie. Comme d’autres en Suisse, Amyna3 souffre de la concurrence chinoise. Une association vient de voir le jour pour défendre les mérites du masque suisse. Mécanicien et électricien de formation, Daniel Binggeli a l’œil. Aucune défaillance ne lui échappe. Depuis novembre, les deux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion