International

La Russie n’attend pas de «percée» au sommet de Genève

Le président étasunien Joe Biden rencontrera pour la première fois son homologue russe Vladimir Poutine le 16 juin.
La Russie n'attend pas de «percée» au sommet de Genève
Lors d'une conférence de presse en ligne, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a plaidé pour une désescalade entre Moscou et les USA. KEYSTONE
Diplomatie

La Russie a dit mardi ne pas attendre de «percée» diplomatique américano-russe lors du sommet du16 juin, à Genève. Les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine seront réunis pour la première fois, sur fond de tensions entre les deux pays. «Nous ne nous faisons pas d’illusions et nous n’essayons pas de donner l’impression qu’il y aura une percée, des décisions historiques amenant des changements fondamentaux», a dit le ministre russe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion