Religions

La foi, un moteur militant ?

Le militantisme est-il compatible avec la foi? Comment celle-ci est-elle perçue dans les milieux séculiers? Sept femmes en ont débattu à l’invitation du Lab de l’Eglise protestante.
La foi, un moteur militant ?
Les «Montagsdemonstrationen» ont rassemblé des milliers de personnes à l’instigation de pasteurs locaux en 1989 à Leipzig, en RDA, jouant un rôle certain dans la chute du mur de Berlin. KEYSTONE/ARCHIVES
Genève

Les sept femmes réunies le 19 mai à l’espace inclusif de l’Eglise protestante genevoise, Le Lab, ont toutes un point commun: elles s’engagent dans la cité, certaines sous la houlette d’un parti politique, ou au sein d’un mouvement ou d’une association. Et partagent une sensibilité spirituelle et des valeurs d’humanisme. Engagement et spiritualité n’ont pourtant pas toujours fait bon ménage, en particulier à gauche de l’échiquier politique. Qu’en disent-elles? Le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion