Cinéma

Kira Mouratova, OVNI soviétique

Le Spoutnik consacre une rétrospective partielle à une cinéaste injustement méconnue, témoin clé de son époque.
Kira Mouratova, OVNI soviétique
Brèves Rencontres (1967), premier long métrage de Kira Mouratova. DR
Genève

Le Spoutnik est sans doute le plus aventureux des cinémas genevois. Pour preuve, la rétrospective dédiée à Kira Mouratova, composée de cinq films à voir jusqu’au 31 mai. Opportunité rare de découvrir une réalisatrice qui fut parmi les plus originales et inclassables du cinéma soviétique de la seconde moitié du XXe siècle, aussi marginale sous Brejnev puis Gorbatchev qu’après la chute de l’URSS. Laissant de côté l’après-1991, la sélection se focalise sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion