«Pas de procédure pénale»

Credit Suisse a choisi de communiquer a minima concernant la divulgation du rapport de l’enquêteur de la Finma. Rappelant que le document est toujours considéré comme secret, elle s’est abstenue de répondre aux quinze questions que lui a soumises notre rédaction et qui portent sur les affirmations précises du document. En lieu et place, elle estime que «les informations contenues dans le rapport résultent d’une étape précoce de la procédure

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion