Société

Face au «marché de la peur»

La surabondance de contenus anxiogènes sur les réseaux sociaux dérégule le monde de l’information.
Face au «marché de la peur»
La peur, un «hameçon émotionnel» qui enflamme les réseaux sociaux… mais nous empêche de penser correctement, mène à de nombreuses dérives et à de nouvelles pathologies. THAYRAN MELO/UNSPLASH
Internet

Nous sommes à un tournant majeur de l’histoire de l’humanité. Entre autres, dans notre capacité aujourd’hui à s’y retrouver – ou pas – dans la surproduction massive de messages infondés et autres «hameçons émotionnels» diffusés sur internet afin de capter nos attentions. La peur y occupe une place dominante, aux côtés de discours de haine et d’indignation, analyse le sociologue et professeur à l’Université de Paris Gérald Bronner dans son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion