BD

Coco à cœur ouvert

La dessinatrice de ­Charlie Hebdo ­revient sur la tuerie de 2015 et sur le syndrome post-­traumatique qu’elle endure depuis.
Coco à cœur ouvert
L'angoisse comme une vague géante. ÉD.LES ARÈNES
Thérapie

Le 7 janvier 2015, la rédaction Charlie Hebdo est prise d’assaut par deux hommes lourdement ­armés, venus exécuter Charb, rédacteur en chef, au motif qu’il aurait insulté l’islam. Ce jour-là, Corinne Rey, alias Coco, dessinatrice née en 1982 à Annemasse, est la première de l’équipe à quitter la séance de rédaction. Dans l’allée de l’immeuble, elle est agressée par les deux hommes et forcée de leur ouvrir la porte. S’ensuit la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion