Suisse

Don d’organes: passage au oui présumé

En matière de don d’organes, le Conseil national a approuvé mercredi un changement de paradigme.
Don d'organes: passage au oui présumé
Chaque semaine, une personne meurt en Suisse faute d’avoir trouvé un donneur d’organe. KEYSTONE
Santé

Chaque semaine, une personne meurt en Suisse faute d’avoir trouvé un donneur d’organe. Et ce nombre tend plutôt à augmenter. «En 2020, 72 personnes en liste d’attente sont décédées», a indiqué mercredi à la tribune du Conseil national Pierre-Yves Maillard (ps, VD). «Et parmi elles, les plus jeunes avaient 8 mois, 6 ans et 18 ans.» Aujourd’hui, il y a près de 1500 personnes en liste d’attente en Suisse. Dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion