Suisse

Douce nouvelle pour les betteraviers

Le Conseil national vole au secours de l’industrie sucrière pour lutter contre l’effondrement des prix.
Douce nouvelle pour les betteraviers
En quinze ans, les prix de la betterave ont chuté de moitié. KEYSTONE
Agriculture

C’est une douce nouvelle pour les betteraviers. Le Conseil national a volé à leur secours lundi en gravant dans le marbre des droits de douane et des contributions à l’hectare. «Le sucre suisse est aujourd’hui en danger de mort», a lancé Pierre-André Page (udc, FR). «Sans aide, les agriculteurs se tourneront vers d’autres cultures», prévient-il. Ils sont nombreux à l’avoir déjà fait, puisque comme l’a rappelé le président de l’Union

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion