Cinéma

Mâle de vivre

Avec Drunk, le Danois Thomas Vinterberg célèbre les vertus de l’ivresse, ­antidote à la masculinité malmenée.
Mâle de vivre
Après "La Chasse", Thomas Vinterberg dirige à nouveau Mads Mikkelsen (à droite) dans "Drunk". PATHÉ FILMS
Film

Selon un ­psychia­tre norvégien, l’être humain souffrirait d’un déficit d’alcool dans le sang, qui l’empêche de s’épanouir pleinement. Thomas Vinterberg en tire l’argument de son dernier long métrage, sobrement intitulé Drunk. Alors que la crise de la quarantaine menace, quatre amis et profs dans le même lycée décident de mettre la théorie éthylique à l’épreuve. Et commencent à boire méticuleusement, pour maintenir leur taux d’alcoolémie à 0,5 grammes du matin au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion