Jura

De la parole aux actes

Le Jura veut muscler les contrôles en matière d’égalité salariale. Samedi 1er Mai, Unia lance sa campagne en vue de la votation du 13 juin.
De la parole aux actes
Le canton veut abaisser de 100 à 50 employé-es le seuil qui permettrait de conduire une analyse obligatoire sur le respect de l’égalité des salaires entre femmes et hommes. KEYSTONE
Économie

La population jurassienne se prononcera le 13 juin prochain sur l’égalité salariale appliquée ou non par les entreprises et entités publiques et privées subventionnées ou mandatées par le canton. Le Jura voudrait aller plus loin que la Charte fédérale pour l’égalité de salaire signée jusqu’à présent par 16 cantons, parmi eux tous les cantons romands, et 113 communes, dont les villes de Delémont et Porrentruy. Le canton souhaiterait abaisser de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion