Vaud

Alertes à la bombe: cinq élèves exclu·es

Sur les 19 enquêtes ouvertes depuis janvier, quatre ont été bouclées avec l’implication de cinq apprenti·es, qui ont été exclu·es de leur école.
Alertes à la bombe: cinq élèves exclus
Une alerte à la bombe a eu lieu le 24 mars dernier au gymnase de Beaulieu. KEYSTONE
École

Les premières sanctions sont tombées dans la vague de fausses alertes à la bombe dans les établissements vaudois de formation. Sur les 19 enquêtes ouvertes depuis janvier, quatre ont été bouclées avec l’implication de cinq apprentis, qui ont été exclus de leur école. Les quatre enquêtes résolues concernent des fausses alertes à Lausanne à l’Ecole professionnelle commerciale (EPCL) et au Centre d’orientation et de formation professionnelles (COFOP) ainsi qu’au Centre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion