Cinéma

Myriam Rachmuth. Tout refleurit

Quartz du meilleur montage pour Petite Sœur au Prix du cinéma suisse, la jeune trentenaire savoure tout en maintenant son cap: faire respirer les images des autres.
Myriam Rachmuth. Tout refleurit
«A chaque film que je monte, je plonge dans un univers, je rencontre des gens, j’apprends des choses.» ANNE ONYME
Portraits de der

«Etre nominée, c’était déjà tellement beau!» Alors se voir décerner le Quartz du meilleur montage pour le film Petite Sœur au Prix du cinéma suisse… Myriam Rachmuth apprécie, les pieds sur terre. «C’est la confirmation que je suis sur la bonne voie, que je peux continuer à faire ce que je fais», confie la Lausannoise de 31 ans, sourire aux lèvres, depuis sa chambre à coucher. La pandémie nous a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion