Genève

Les filles moins bien dans leur peau

Une vaste enquête auprès d’élèves de 11 à 15 ans du canton montre que la grande majorité se sent bien. Mais les adolescentes sont plus tristes, ont plus mal à la tête, se sentent plus en surpoids…
Les filles moins bien dans leur peau
Les filles sont 46% à avoir éprouvé de la tristesse au moins une fois par semaine, contre 26% des garçons. keystone-photo prétexte
Santé

Une enquête de 2018 auprès de 1435 élèves genevois·es de 11 à 15 ans montre qu’ils et elles se sentent pour l’immense majorité en bonne santé. Mais les adolescentes se sentent moins bien que les garçons. Le Service de la recherche en éducation a analysé les statistiques genevoises d’une enquête internationale – Health Behaviour in School-aged Children – sur les comportements de santé des élèves des classes allant de l’équivalent de la 7e à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion