International

Des élections dominées par l’exploitation minière

Développement économique contre préservation de l’environnement: un gisement de terres rares et d’uranium est au cœur des élections anticipées de ce mardi.
Des élections dominées par l'exploitation minière
Un militant de l'ONG Urani Naamik (Uranium, No Thank You) distribue des dépliants à Nuuk le 3 avril dernier. Le parti Inuit, formation gauche-verte donnée gagnante des élections, s'oppose à l'exploitation du filon, notamment à cause des déchets radioactifs. KEYSTONE
Groenland

Les Groenlandais élisent mardi leur Parlement. Le scrutin a des allures de référendum sur un projet minier controversé et la diversification économique de la plus grande île du monde, confrontée au réchauffement climatique accéléré dans l’Arctique. Territoire autonome danois, sa situation géographique en fait un enjeu pour les grandes puissances, comme l’a prouvé pendant l’été 2019 l’offre d’achat du président Trump. Mais si le Groenland n’est pas à vendre, son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion