Économie

«Credit Suisse a été peu regardant»

Coup sur coup, deux affaires explosent au nez des grandes banques. L’analyse de Dusan Isakov.
«Credit Suisse a été peu regardant»
On ne sait pas encore l’ampleur de la perte que Credit Suisse va subir dans l’affaire Archegos mais elle devrait être substantielle. KEYSTONE
Banques suisses

En moins d’un mois, Credit Suisse est surpris par les débâcles de Greensill à Londres et d’Archegos à New York, qui risquent de lui faire perdre des milliards de francs, ainsi qu’à ses gros clients. D’autres banques internationales sont mal prises, comme la japonaise Nomura. Pourquoi une telle simultanéité? Dusan Isakov, professeur de finance à l’Université de Fribourg, analyse ces explosions. S’agit-il d’accidents isolés, ou ont-ils un caractère systémique? Dusan

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion