Égalité

Pour un empouvoirement collectif

Depuis près d’un demi-siècle, la militante afro-américaine Angela Davis pointe le caractère structurel de la violence de genre et de race dans le capitalisme.
Pour un empouvoirement collectif
Née en 1944 en Alabama, Angela Davis raconte avoir ressenti très vite la ségrégation raciale et aussi eu la conscience d’être partie intégrante de l’histoire. KEYSTONE
Genève

A 77 ans, elle n’a rien perdu. Ni sa beauté, ni son esprit, ni sa combativité ne semblent céder sous le poids des années. Philosophe aux sens propre et figuré, Angela Davis a appris «à célébrer les petites victoires», une hygiène nécessaire pour continuer à s’engager malgré les répétitions de l’histoire. Des Black Panthers à Black lives matter (BLM), celle qui a été l’ennemie publique numéro un aux Etats-Unis avant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion