Suisse

Un tournant pour la transparence

Une majorité, alliant la gauche au PLR et au PVL, veut faire la lumière sur le financement de la politique.
Un tournant pour la transparence
La ministre Karin Keller-Sutter craint un monstre bureaucratique. Le National s’engouffre néanmoins dans le contrôle du financement des partis. KEYSTONE
Démocratie

Qui finance les partis politiques? Les politiciens de milice? Et les campagnes de votation et d’élection? Ces questions reviennent en boucle. Le Conseil national s’en est saisi mercredi, et, demi-surprise, il a opté par 113 voix contre 78 pour davantage de transparence dans le financement de la politique. Né d’un compromis entre la gauche rose-verte, les Vert’libéraux et les libéraux-radicaux, le projet créerait de nouvelles obligations – à condition que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion