Suisse

La droite bloque sur le blanchiment

Le parlement ne veut pas renforcer les devoirs des avocats dans les cas de criminalité financière.
La droite bloque sur le blanchiment
Tous les montants encaissés en espèces et dès 100 000 francs doivent être passés au crible. Cela laisse de la marge... KEYSTONE / PHOTO-PRETEXTE
Criminalité

Le parlement joue la défense. Comme le Conseil des Etats, le National a estimé hier que les avocats ne devaient pas être soumis à la loi sur le blanchiment d’argent, lors de certaines de leurs activités. La majorité bourgeoise l’a signifié par 123 voix contre 67 au vote sur l’ensemble. Les avocats, et autres «conseillers», n’auront ainsi pas d’obligation particulière, que ce soit pour identifier les personnes derrière les montants financiers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion